Mamindraibe Solofotafika : L’homme à tous faire

Tôt ce matin, nous avons rendez-vous avec le nouveau président de la fédération malgache du Kick-boxing, Mamindraibe Solofotafika, à son hôtel. Arrivé en tenue décontractée ( un chemisier et pantalon Jean), il montre une aire sereine et déterminée à assumer son nouveau poste. Un jeune passionné et engagé dans la promotion de la discipline en particulier, et du sport en général.

Mamindraibe Solofotafika, le nouveau président de la fédération malgache du Kick-boxing est un fervent combattant et défenseur de la discipline, depuis l’âge de douze ans.  » Je me souviens du premier jour d’entraînement où je me suis embarqué dans un camion plein de zébu pour me rendre à l’endroit où un maitre pourrait me recevoir. C’était difficile, mais avec amour, j’ai pu surmonté les obstacles », raconte-t-il. Il a le kick-boxing dans le sang, et c’est justement sa motivation lors de sa candidature à la tête de la fédération.  » Succéder Briand Andrianirina, n’est pas une chose facile car il a beaucoup fait, mais étant une expérimenté dans la discipline, nous y arriverons. D’ailleurs, nous travaillons dans la continuité « , a-t-il poursuivi.

A 40 ans et père de cinq enfants, ce jeune président possède son école de sport dans la Haute Matsiatra. Il prend même en charge une centaine de sportifs de la région. Son objectif, c’est de valoriser les jeunes et le sport à Madagascar.  » Le sport est ma vie, et je suis convaincu aussi que nous pourrions faire connaître Madagascar à travers le sport. C’est une porte d’ouverture pour nous. »  a-t-il expliqué.

Un opérateur économique de renom, Mamy (pour les intimes) investit beaucoup dans la promotion du sport dans l’Ex-Province de Fianarantsoa à travers son association Zanakala. Ils financent cinq disciplines pour le moment, mais selon, ses dires, un projet sur le rugby à sept est en gestation.

Les aventures sportives et professionnelles du président Mamy ne font que commencer. Toutefois, il ne minimise jamais sa vie familiale. Il accorde une attention particulière à l’éducation de ses enfants et leurs suivies. Il s’occupe personnellement les entraînements de ses deux filles athlètes, et de son fils boxeur.

C’est l’homme à tous faire!