SECTEUR MARITIME: L’OIF ET L’OIT SOUTIENNENT LA CRÉATION DES ENTREPRISES EN ECONOMIE BLEUE

Par Andry Rakotonirainy

Une cinquantaine de jeunes porteurs d’idées de projets et créateurs d’entreprises venant de Comores, Djibouti, Maurice, Seychelles et Madagascar suivent une formation sur le module Gérez mieux votre entreprise (GERME) de l’OIT dans le domaine de l’économie bleue et l’économie verte au cours des dix prochains jours, du 18 au 30 novembre 2019, à l’Orchid Hôtel, Mandrosoa Ivato, Antananarivo. La formation est organisée de manière conjointe par l’Organisation internationale du Travail et l’Organisation internationale de la Francophonie et est dispensée par Entreprendre à Madagascar (EAM).

La formation fait suite à la dynamique créée lors de la rencontre régionale des pays insulaires en mai 2019 aux Seychelles et du Forum international jeunesse et emplois verts (FIJEV) en juin 2019 à Antananarivo pour la promotion de l’économie bleue considérée comme une niche d’emplois. L’objectif global de la formation est de faciliter l’accès des jeunes à ces opportunités d’emplois par le renforcement de leurs capacités entrepreneuriales.

Placée sous le patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, sous le parrainage des Ministres en charge de l’emploi et de la jeunesse, la cérémonie d’ouverture s’est tenue le 19 novembre 2019, en présence de l’Ambassadeur de l’OIF à Madagascar et l’Océan Indien et du Directeur du Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles.

Lors de cette cérémonie, les représentants des jeunes ont exprimé leur reconnaissance vis-à-vis de leurs autorités respectives quant aux efforts déployés pour favoriser l’entrepreneuriat. Ils ont également fait un plaidoyer en faveur de l’allègement des formalités, de l’accès aux financements, de la protection des ressources naturelles et de la lutte contre les changements climatiques. 

Pour leur part, les Représentants de l’OIF et de l’OIT ont rappelé les actions entreprises jusqu’alors dans les domaines de l’emploi et de l’entrepreneuriat. Ils ont également mis en avant le potentiel d’emploi et de croissance durable que revêtent l’économie bleue et l’économie verte. Aussi, ils ont renouvelé leur disponibilité à soutenir les initiatives nationales et régionales. C’est dans ce cadre que le BIT a élaboré le document de programme régional « Développement de l’économie bleue dans les Etats insulaires Africains : Travail décent, prospérité et durabilité%@0» dont la mise en œuwre se fera avec le concours de plusieurs partenaires parmi lesquels l’OIF, la COI et la BAD.

Dans son allocution d’ouverture, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a marqué son discours par l’encouragement des jeunes à concrétiser leurs projets en idées d’entreprises, à tirer profit des potentialités de la mer nourricière et contribuer à développer leurs territoires. Il a saisi l’occasion pour louer les efforts de tous les pays représentés en termes d’investissements créateurs d’emplois des jeunes.

C’est sur cet élan que démarre cette formation sous-régionale en entrepreneuriat des jeunes qui sera ponctuée de témoignages de jeunes entrepreneurs dans l’économie bleue et l’économie verte et d’une visite d’entreprises.