PROJET TANAMASOANDRO: VERS LA MODERNISATION DE LA CAPITALE MALGACHE

 L’aménagement de la nouvelle ville Tana-Masoandro, projet du Président de la République de Madagascar à travers l’initiative pour l’émergence de Madagascar, avance à grand pas dans la préparation de l’opérationnalisation. L’Etat priorise la communication et sensibilisation locales pour les populations concernées et les communes bénéficiaires. Des descentes sur terrain sont effectuées à travers les députés élus, les chefs districts, les chefs de Fokontany, en collaboration avec le Ministère de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des Travaux Public, dont l’APIPA et la Présidences.

Sont effectués en parallèle les échanges avec tous les acteurs concernés et partenaires du projet. Suite aux différentes présentation destinés aux hauts responsables des Ministères, au grand public, aux étudiants, aux investisseurs et partenaires privés du projet, il est temps de partager le projet avec les entreprises locales à travers les opérateur du secteur BTP, des grands patronats et des sociétés promoteurs rendre connaissance de manière approfondie le projet Tana-Masoandro.

Organisée par l’équipe de coordination et de pilotage du projet au sein de la Présidences de la République, en partenariat avec le syndicat des entreprises de Bâtiment et Travaux Public ( SEBTP) ainsi que les grands patronats Malagasy, la  présentation du projet s’est tenus  ce  jeudi 03 octobre  2019 à la salle vitrine Tana-Masoandro Ambotsirohotra.

La genèse  du projet, le contenu, les différentes phases de réalisation, le schéma de développement ainsi que des estimations des travaux à effectuer sont présentés par Mr Gérard Andriamanohisoa, Conseiller Spécial du Président en Développement urbain et infrastructures structurantes-Project  manager de Tana-Masoandro, appuyé par son équipe. Le Ministre des Postes, Christian Ramarolahy, non moins figure connus dans le secteur privé et le domaine des affaires, est intervenu pour confirmer la volonté de l’Etat à faire de Tana-Masoandro une ville moderne et connectée, un défi à relever par l’Etat mais également par ses partenaires dont les invités de la présentation du jour.

Au-delà d’une séance d’information et de présentation, l’événement s’attèle à mettre en confiance les opérateurs locaux de l’ouverture du projet. Rien que pour la première phase sur une surface totale de 387 Ha, le volume de constructions à réaliser à Tana-Masoandro est estimé à moins 4.200.000m2 de bati et 1.225.000m2 de  voiries.

Une ville ne se bâtit pas en quelques années et dans le cas de Tana-Masoandro, l’équation cout-qualité-délai est la seule garantie de la réussite du projet dans l’esprit d’émergence.

Convention de partenariat Etat-Syndicat de l’entreprise de BTP pour la réalisation du projet.

A l’issue des présentations et échanges a été signée la convention de partenariat entre l’Etat, via le Project manager, et SEBTP, via son Président Hary Andriatefihasina, dans le cadre de la réalisation du projet Tana-Masoandro.

Le syndicat des entreprises de BTP affirme partager la vision de l’IEM matérialisé par ce projet phare et confirme dans ce sens sa collaboration à la réalisation de ce projet à intérêt capital pour le développement de la ville et du pays. SEBTP s’est ainsi engagé à intervenir de manière professionnelle dans le projet en termes d’identification des  entreprises à expériences et valeur ajoutée ; de conception, d’exécution ou d’exploitation des ouvrages prévus dans le respect des règles de l’art pour l’atteinte des résultats attendus. En contrepartie, l’Etat, à travers le projet Tana-masoandro, s’engage à s’appuyer sur les secteurs indispensables au projet, dont le SEBTP, dans toutes les phases de l’opérationnalisation. Cela permettra aux entreprises Malagasy, au label «  Vita Malagasy » et aux industries locales de se développer, de promouvoir leur savoir-faire et de se doter en compétences dignes d’ouverture à l’international.

A noter que l’intervention des entreprises Malagasy au projet peut se faire soi par voie d’attribution de marchés disponibles, soit  pat joint-venture avec les développeurs internationaux prêts à investir dans le projet.

La premier plateforme de Tana-Masoandro ne tardera pas à se dessiner, les premiers travaux de remblai étant prévus avant la fin de cette année, opères à travers le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics qui a été doté du budget de démarrage des travaux.

En préalable, la procédure d’exploitation est actuellement en cours depuis la publication du Décret N° 2019-1546, datant du 14 Aout 2019, déclarant d’utilité publique les travaux de construction de Tana-Masoandro phase I et fixant les modalités de libération d’emprise concernée.