BANQUE MONDIALE : 50 MILLIONS DE DOLLARS POUR LA GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES A MADAGASCAR

Un accord de financement, d’une valeur de 50 millions de dollars  a été signé entre Madagascar et la Banque Mondiale, ce jour. Il s’agit d’une allocation pour appuyer les politiques de gestion des risques de catastrophe à Madagascar. «  Cet aide budgétaire est assortie d’une option de tirage différé en cas de catastrophe (Cat DDO), fournissant un financement immédiat aux pays en cas de catastrophe naturelle. Ce don s’accompagne également d’un cofinancement de 11,7 millions de dollars de l’Agence française de développement (AFD), consenti par l’Association internationale de développement (IDA). », communique la présidence.
Le Président de la République, Andry Rajoelina  et la représentante de la Banque Mondiale à Madagascar, Marie-Chantal Uwanyiligira, ont assisté à la signature de cet accord, à  Ambohitsirohitra.

Ces fonds seront disponibles en cas de catastrophe pour une période de trois ans, renouvelable une fois pour la même durée, suivant la signature de l’accord de financement.

A travers, cet accord, cette institution monétaire réaffirmes son soutien à Madagascar, notamment dans le cadre des urgences liées aux catastrophes naturelles.

 Rappelons que lors de sa visite à Madagascar,  au mois d’avril dernier, le Président du groupe de la Banque Mondiale, David Malpass, a déjà accordé un financement à hauteur de 100 millions de dollars pour la mise en œuvre de plusieurs projets  dans le domaine de l’énergie, les infrastructures routières, le domaine social, la santé et l’éducation.