Cadavres pestiférés : Les enterrements dans les caveaux familiaux sont désormais autorisés

Madagascar vient de valider le protocole sur l’enterrement des cadavres pestiférés dans les caveaux familiaux et la possibilité des veillés funèbres, hier à Maibahoaka Ivato.

L’ancienne pratique c’est-à-dire l’enterrement dans les fausses communes est écartée. Il est néanmoins important de souligner que des mesures strictes de précaution est de mise. Par exemple, le cadavre devrait être nettoyé avec des produits spécifiques dans les six heures après la mort du patient. Le cercueil devrait être aussi scellé.

Notons qu’en 2017, 2000 cas de peste sont recensé avec 200 morts.