WHITLEY AWARDS 2019: VATOSOA RAKOTONDRAZAFY DU PROJET MIHARI GAGNE LA TROPHÉE DE 40000 LIVRES STERLING

Par Andry Rakotonirainy
Vatosoa Rakotondrazafy, coordinatrice nationale du réseau MIHARI a été récompensée d’un Whitley Award le premier mai 2019. La cérémonie de remise de trophées a eu lieu à Kensington Gore à Londres. Le Whitley Award est un prix à comité de sélection rigoureux dont il a fallu passer par diverses étapes : l’élaboration du dossier d’application, le montage vidéo pour présenter le projet et enfin une série d’interviews souvent en ligne puisque la sélection a été centralisée à Londres. Le comité de sélection se compose d’experts académiques qui jugent de l’authenticité et de la pertinence du projet mis en concours.

Connu également sous l’appellation “ Green Oscars ”, le Whitley Award est décerné aux leaders de projets de conservation travaillant à l’échelle régionale et oeuvrant dans les pays de l’hémisphère Sud. Le trophée vaut 40 000 £ et une renommée internationale.
Engagée dans la conservation marine et à la tête du réseau MIHARI depuis 2015, Vatosoa a été choisi pour être parmi les six leaders méritant les Whitley Awards 2019. Ce qui lui a permis de se démarquer parmi 110 candidatures reçus, a été l’originalité du réseau MIHARI. En effet, depuis le lancement de la première édition de Whitley Awards for Nature en 1993, le réseau MIHARI a été le premier projet à traiter de la conservation des ressources naturelles en même temps que la protection du droit humain. Le réseau défend le droits des petits pêcheurs, ce qui est déjà prouvé dans les son investissement dans la mise en place des LMMA (Locally Managed Marine Areas) ou aires marines gérées localement et ses ambitions pour les prochaines années, impliquant les communautés locales dans la gestion des ressources marines.

Géographe de formation, Vatosoa a suivi des formations en stratégies de mise en place de gestion durable des ressources marines à Madagascar et sur la gouvernance des mers à l’Université de Colombie-Britannique, Vancouver ainsi qu’à l’Université de Dalhousie, Halifax. Elle a toujours évoluée dans le domaine de la gouvernance des mers. Actuellement elle travaille exclusivement pour le développement de MIHARI dans le but d’enlever la communauté de pêcheurs de l’isolement et de la précarité économique en portant leur voix.

Le Whitley Award de Vatosoa sera utilisé pour l’expansion du réseau MIHARI dans trois nouvelles zones (Atsinanana, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana) en plus des quatre dans lesquelles MIHARI est déjà en oeuvre. Il servira également au renforcement de capacité des 40 leaders de LMMA et au partage d’expériences entre les 200 LMMA sur les bonne pratiques de pêche. Enfin, le Green Oscars permettra de travailler de concert avec le gouvernement, pour légaliser le statut LMMA.